L’authenticité linguistique et le/la bretonnant·e légitime – qui décide et comment ? par Michael HORNSBY

La question de l’authenticité linguistique a déjà beaucoup fait parler d’elle. Elle valoriserait un « locuteur natif idéal » qui emploierait la langue de façon irréfléchie, spontanée et compétente et s’opposerait à l’inauthenticité du locuteur non natif, ayant appris la langue hors du contexte familial.

On constate alors un discours authentique romancé qui, comme le soulignait le linguiste Martin Gill, s’appuie sur des qualificatifs tels que « natif, oral, mot pour mot, spontané, non-officiel, sincère, vernaculaire et dialectal ». Ces représentations invitent ici à s’interroger sur les acteurs de cette fabrique de l’authenticité linguistique. Qui a le pouvoir de faire cette distinction ? Et qui peut valider ces revendications d’authenticité ?

Cette conférence vise ainsi à éloigner la discussion de l’aspect purement linguistique lorsque l’on considère le locuteur « authentique » ou « légitime », afin d’étudier ce concept dans une perspective plus centrée sur le locuteur lui-même. Que signifie « être authentique » dans un contexte breton et/ou bretonnant au 21e siècle ? Quelles normes doit-on suivre ? Et quels sont les processus par lesquels l’authenticité est conférée ou refusée ?

Conférence "en ligne" proposée le jeudi 25 février 2021.

Documents annexes 

La fabrik’ de l’authentik’

La "Fabrik' de l'authentik'" est la seconde série de conférences thématiques que propose Bretagne Culture Diversité. Après s’être penchée sur les Âges d’or de la Bretagne, BCD explore cette fois les enjeux de la fabrication de l’authenticité.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité