Recette du farz buan - A la découverte du patrimoine culturel immatériel en Bretagne

Recette du farz buan

Le Farz buan signifie le far rapide en breton. La recette la plus connue est celle avec de la farine de froment et du sucre. On peut également incorporer de la farine de sarrasin, et servir avec de la poitrine poêlée.

Pour le réaliser, il vous faudra (pour 5 petits gourmands)

  • 3 œufs
  • 7 cuillères à soupe de farine T55
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • et du lait (entier si possible)

On commence par battre les œufs, auxquels on ajoute la farine. On mélange bien pour avoir une pâte homogène.

On verse le sucre, on mélange à nouveau.

On ajoute ensuite du lait, jusqu’à obtenir une pâte liquide mais plus épaisse qu’une pâte à crêpes.

On fait ensuite chauffer une belle noix de beurre salé dans une poêle et on y verse la pâte. On laisse chauffer tranquillement jusqu’à ce que le dessous soit bien pris.

À ce moment-là, on procède un peu comme pour des œufs brouillés, avec une spatule, pour obtenir des morceaux de pâte, plus ou moins petits selon le goût de chacun (à noter qu’on peut aussi laisser la « galette » telle quelle et simplement la retourner pour la faire cuire de l’autre côté).

Farz a vez fardet ha poazhet buan. Er rekipe anavezetañ e kaver bleud gwinizh ha sukr. Met posupl eo ivez lakaat bleud ed-du, ha servijout ouzh taol gant kig-sall fritet.

Evit fardañ farz buan evit pemp beg-lipous :

  • 3 vi
  • 7 loaiad vras a vleud T55
  • 3 loaiad vras sukr
  • ha laezh (dre zienn ma c'heller)

Da gentañ basañ ar vioù, hag ouzhpennañ ar bleud. Basañ evit ma vefe dibouloud an toaz.

Ouzhpennañ ar sukr, ha meskañ adarre.

Skuilhañ al laezh betek ma vo dourennek a-walc'h an toaz, met fetisoc'h eget toaz krampouezh.

Goude-e e lakaer an tan dindan ur baelon, hag ur sklorenn amann enni. Skuilhañ an toaz enni, ha laosker war an tan betek ma vo kaletaet dre zindan.

A-benn neuze e reer evel evi ober vioù mezet, gant ur spanell, evit ma rafe tammoù pouloud, brasoc'h pe vihanoc'h, hervez c'hoant pep hini (ha posupl eo ivez leuskel ar galetezenn poazhañ diouzh un tu, ha treiñ anezhi diouzh an tu all da boazhañ.

Le Farz buan sa vieû dirr un farr vitt fèt en berzonèq. La rcètt qe le mondd cnéss le pu, s’ét la sienn o de la farinn de froment e du sucr. Nen peu rajoutë du bllë naer itou, e sèrvi sa o de la pouétrinn fricacée.

Pourr le gâtè-la, va falaer (pourr 5 goulipaod) :

  • 3 eû
  • 7 qhulhrée a soup de farinn T55/li>
  • 3 qhulhrée a soup de sucr/li>
  • e du lèt entier (si s’ée possibl)/li>

Parr cmencë, nen bat lz eû, e pée nen rajoutt la farinn aprée. On melay sa bèn melayë pourr avaer unn pâtt bèn com i fao. E pée nen vèrss le sucr e nen melay corr.

Aprée sa, nen rajoutt du lèt juq a ten qe sa fè unn pâtt liqhidd, mée tout com pu epéss q'unn pâtt a crép.

Mézë, nen fè chaofë unn bonn lichée de beurr salë den unn pél. E pée nen vèrss la pâtt ladsu e nen léss chaofë sa tranqhilment juq a ten qe le dsou ét bèn prinz.

Ô moment-la, nen fè un ptit com pourr dez eû melayë, o ùnn râzz, pourr férr dez morciao de pâtt tâlhë ô gout de châqhun. Parr le fètt, n’a unn aotr façon de férr, s’ée de léssë la « galètt » entierr e de just lâz rtournë pourr lâz qherr de l’aotr côtë.

http://www.eclats-de-bretagne.com/bretagne-des-saveurs/le-farz-buan-a-redecouvrir-absolument/

A vos fourneaux !

Faites-nous parvenir vos suggestions de recettes !