Sell'ta! À la recherche du patrimoine immatériel en Centre Ouest Bretagne

Les bretonnismes

Yoshitori, 16-20 ans

Langue bretonne

"Un jour, petit enfant, j'accompagnai mon père dans un bar, voyant une de ses connaissances il s'écria "sell'ta piv !" j'ignorait ce que cela voulait dire, mais ce n'était pas du français, sûr que c'est. Aujourd'hui, plus grand, à 16 ans, je sais parlé couramment breton, et grâce à celle-ci, j'ai appris que cette expressions et bien d'autres, que je trouvais surprenante gamin, sont du breton utilisé dans du français. En bref, de nos jours en Bretagne, même si le Breton est en voix de disparition, les bretons bretonnants ou non, parlent un français local qui donnent des allures originaux à leurs phrases. Cette manière de s'exprimer, nommé substrat linguistique, plus précisément bretonnisme ici, est présent dans le parlé animé de beaucoup d'habitant de Bretagne, souvent à leur insu. Moi-même, je suis victime de ses jolité bretonnisé que je suis obligé de traduire aux touristes ou quand je sors du territoire breizhat. Neuze 'vat, cela donne un beau fleuron de culture immatérielle, alato!"