Les craquelins : des savoir-faire traditionnels, un patrimoine vivant

Photo : Les craquelins de la Baie et du chat noir

Biscuit rond et craquant sous la dent, le craquelin fait partie du patrimoine culinaire breton au même titre que les crêpes, les galettes ou le kouign-amann. S’il est le produit de savoir-faire traditionnels bien vivants, il ne reste pourtant plus que cinq fabricants encore en activité aujourd’hui.

C’est dans ce contexte qu’est née l’idée d’inscrire les savoir-faire et la culture du craquelin à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel (PCI) afin d’assurer leur sauvegarde et leur transmission.

Pourquoi inscrire les savoir-faire du craquelin à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel ?
En 2006, la France a ratifié la Convention pour la sauvegarde du PCI et a mis en place un inventaire national. Avec 109 pratiques immatérielles inscrites (sur 488 au début de l’année 2021), la Bretagne est la deuxième région de France en matière d’éléments inscrits à cet inventaire national. Fest-noz, pardons, savoir-faire de la broderie et de la dentelle, jeux et sports traditionnels, élevage des huîtres de Cancale… autant d’éléments bretons qui figurent à cet inventaire national.

En y inscrivant les savoir-faire du craquelin, il s’agit d’assurer leur transmission et de reconnaître le travail de celles et ceux qui les fabriquent au quotidien. C’est également reconnaître les personnes qui sont attachées à ce biscuit parce qu’il s’inscrit dans leur histoire personnelle, familiale.

Photo : Les craquelins de Saint-Malo

Racontez-nous !
Alors, si le craquelin fait partie de votre patrimoine ou si, selon vous, il est un des éléments du patrimoine culinaire local, nous vous invitons à participer à ce projet. Cette démarche d’inscrire les savoir-faire du craquelin à l’Inventaire national du PCI ne peut se faire sans vous !

Pour cela, rien de plus simple.

Souvenirs d’enfance ou de vacances passées en Bretagne, manières de déguster plutôt salée ou sucrée, rituels, anecdotes… Vous pouvez témoigner de l’attachement qui est le vôtre avec des mots, un dessin, une photo…et nous l'envoyer à l'adresse suivante : contact@pnr-rance-emeraude.bzh

Vous pouvez également rédiger une lettre de soutien au projet d’inscrire les savoir-faire du craquelin à l’Inventaire national du PCI en vous inspirant, si vous le souhaitez, du modèle proposé ci-dessous. 

Les partenaires du projet

Bretagne Culture Diversité accompagne les partenaires du projet avec la réalisation d'une grande enquête (entretiens auprès des craqueliniers, questionnaire à destination des habitants, etc.) afin d'élaborer la fiche d'inventaire et le plan de sauvegarde.