Encart : les vanniers des ports du Sud-Finistère

Auteur : Roger Hérisset / décembre 2016

Au début du xxe siècle, Concarneau compte une trentaine de conserveries de poisson. Jean Le Gall, patron vannier, et ses deux ouvriers, Louis Stephan et Julien Lerest, tressent des paniers pour les conserveries, les marins-pêcheurs et les ostréiculteurs de la région. Ils expédient aussi de la vannerie par centaines sur toute la côte atlantique, parfois jusqu’au Maroc. L’essor de l’industrie de la conserve et de la pêche fait croître l’activité des vanniers. Avant la Seconde Guerre mondiale, il reste une dizaine de vanniers à Concarneau. En 1947, Jean est rejoint à l’atelier par son fils, Roger, qui a 16 ans. À partir de 1952, les 1 200 mannes à chalut vendues représentent le même chiffre d’affaires que les 4 000 paniers de conserveries fabriqués cette année-là. Chaque année, la part des commandes des conserveries diminue. En 1958, l’atelier confectionne 4 000 mannes pour les pêcheurs et 2 000 paniers pour les conserveries. En 1961, Roger reprend l’atelier familial, et fabrique un peu plus d’un millier de paniers pour les conserveries. La pêche est alors en plein développement. Le port compte jusqu’à 120 chalutiers. Selon Roger Le Gall, le port accueillait dans l’après-guerre jusqu’à vingt bateaux neufs par an, qu’il fallait équiper en vannerie. En 1965, Roger Le Gall fabrique sa première manne à chalut en rotin qui comprend des montants de fil de fer. Comme les autres ateliers, il s’inspire d’un modèle de manne léger et robuste, très demandé et récemment créé par Pierre Guernalec, vannier-rotinier installé à Rosporden.

De 1975 à 1991, les commandes ne portent plus que sur des mannes à chalut, mais le nombre en a diminué : environ 2 500 mannes commercialisées par an. En 1988, Roger livre plus de 3 000 mannes, il doit aussi fournir la clientèle de l’atelier de Robert Loussouarn, dernier vannier de Pont-l’Abbé, arrêté cette année-là pour des raisons de santé. Roger Le Gall prend sa retraite en 1991, sans successeur.

Roger Le Gall fabriquant une manne à chalut rotin et fil de fer. © Roger Hérisset. Tous droits réservés. 2004

De nos jours, les mannes à chalut en rotin et fil de fer sont fabriquées en Indonésie.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité