Maisons buandières, à buée, kanndi (de kanna, blanchir et ti, maison)

Auteur : Andrée Le Gall-Sanquer / août 2019

Les maisons buandières ou kanndi sont des petites bâtisses dans lesquelles on trouve un bassin en eau courante, une cheminée et une cuve. Cette dernière, en bois ou en granit, est circulaire, de 130 à 150 cm de diamètre et 160 cm de hauteur. Ces constructions sont présentes en nombre dans le Léon. Des recherches croisées sur le cadastre napoléonien, dans les inventaires après-décès (xviiie siècle) et autres actes notariés, ainsi que sur le terrain, ont permis d’en identifier plus de six cents.

À proximité du kanndi se trouve une source qui alimente le bassin. Ici on blanchit le fil de lin. Les écheveaux sont plongés dans les cuves avec des poches de cendre de hêtre – sans tanin et aux capacités de lessive importantes. Un fil qui a subi plusieurs « buées » a une valeur ajoutée importante. La lune et le soleil finissent de blanchir les fils exposés dans les courtils.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité