Quimper à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes - Paris 1925

Auteur : Bernard Verlingue / novembre 2016

La Bretagne a son pavillon, le Ty Breiz, sous l’égide du peintre Jean-Julien Lemordant, fédérateur des forces économiques de la région.

Les modèles exposés ont souvent été créés par des artistes pour l’occasion.

Henriot et Verlingue reçoivent des grands prix en tant qu’exposants de la classe 11 (céramique). Il en est de même pour Méheut. Quillivic est hors concours. Parmi les collaborateurs de la faïencerie Henriot, sont mentionnés Bachelet, Pierre Lenoir, René-Yves Creston, Jeanne Malivel, Victor Lucas et Louis-Henri Nicot. Pour HB sont médaillés Paul Fouillen, Francis Renaud et Marguerite Soudanne.

Henri Clouzot relate ces prestations dans l’article « La céramique à l’Exposition », paru dans La Renaissance de l’art français et des industries de luxe de décembre 1925.

Et la province ? Ici comme ailleurs elle ne donne pas grand signe de vitalité et la divergence de ses efforts est parfois déconcertante. […] Certains ateliers plus importants ont tenté de rajeunir et d’adapter les thèmes décoratifs traditionnels à une formule moderne, tels Henriot et Verlingue-Bolloré pour la Bretagne. Évidemment cela nous change des souvenirs de villes d’eau et de plages.

Le rapport général de l’Exposition mentionne :

Peut-être était-ce la classe 11 [Art et industrie de la céramique] qui révélait le plus clairement la profonde vitalité de nos productions régionales. Une des plus remarquables était celle de la faïencerie quimpéroise, représentée par la Maison Verlingue, Bolloré et Cie dont les modèles ont été créés par Quillivic, et par la Maison Henriot et Cie dont le directeur artistique n’est autre que Mathurin Méheut. Le renouvellement de ces deux anciens établissements était d’autant plus méritoire qu’il ne correspondait à aucune nécessité commerciale, la prospérité étant assurée par la vente facile des modèles traditionnels ; l’un et l’autre pourtant, avec un égal succès, présentaient des modèles de caractère original, composés par les meilleurs artistes contemporains.

Bigoudène, grès, Georges Robin, Ar Seiz Breur, pour la manufacture HB Quimper, circa 1924 Collection Musée de la Faïence Quimper, cliché Gilles Kervella
Petit plat à décor d’une fouesnantaise ramassant des pommes, René-Yves Creston pour la manufacture Henriot, circa 1925 - Collection Musée de la Faïence Quimper, cliché Gilles Kervella

Proposé par : Bretagne Culture Diversité