Vision contemporaine : la classe de mer de demain sera-t-elle européenne ? Le projet Atlantic Youth

Auteur : Malo Camus-Le Pape / mai 2019

Bien implantées en Bretagne, les classes de mer restent pourtant marginales à l’échelle française et méconnues hors des frontières hexagonales. Aussi, la naissance d’une coopération européenne pour développer une « maritimité » commune et s’approprier le littoral et ses enjeux est intéressante, notamment pour savoir si l’on assiste à la naissance d’une nouvelle forme de classe de mer.

Répondant à un appel européen Erasmus+ sur la thématique des « partenariats stratégiques pour l’éducation scolaire », le projet Atlantic Youth est l’œuvre commune de 6 partenaires français, espagnols, portugais, irlandais et anglais. Il ambitionne de développer une culture maritime inclusive pour les habitants de l’Espace Atlantique, avec un défi majeur s’inscrivant directement dans les idéaux du créateur Jacques Kerhoas : « l’appropriation de l’environnement et de la culture maritimes par tous les habitants de l’Espace Atlantique, avec un effort majeur en faveur des jeunes, notamment ceux en difficultés ». Pour cela, trois évènements éducatifs transnationaux d’une semaine sont mis en place sur la période 2017-2020 – en Irlande en 2018, en Bretagne en 2019 et au Portugal en 2020 – réunissant à chaque fois une centaine d’enfants de 5 nationalités autour de l’éducation maritime et nautique.

Assiste-t-on à une nouvelle forme de classe de mer ? C’est en tout cas la direction prise par l’événement breton qui se tiendra en mai 2019, symboliquement à Moulin-Mer car centre historique des classes de mer et point de départ de leur histoire. Quels résultats pour ce format original de classes de mer ? Quelles retombées et quelles suites à la fin du projet ? Verra-t-on un développement international des classes de mer ? Autant de questions qu’il sera intéressant d’analyser et qui prouvent la vitalité des classes de mer.

Proposé par : Bretagne Culture Diversité